Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 22:17

 

sans-titre   AmiDesArchives  

 

LA VILLA CHANTEMERLE

  

Elle fut construite en 1905 pour M. Dollfus, homme d'affaires parisien, par deux architectes associés, James Warnery et Léon Lebel, ce dernier émule de Ferdinand Bac selon la revue Châteaux et villas de la Riviera.

 Pall Mall lui consacre aussi un article : Nous avons déploré bien des fois ici le sabotage de nos jolis sites par un certain nombre de constructions folles pompeusement dénommées châteaux ou villas…

Toute récente, la villa Dollfus qui porte le nom et qui est la propriété d’un de nos hôtes les plus sympathiquement connus, se dresse à Cannes au sommet des terrains longtemps négligés, compris au-dessus de la villa Florida et de l’ancienne villa Evens que fit construire M. Evens, l’un des premiers hôtes anglais de Cannes, contemporain de Lord Brougham et du chevalier Colquhoun. Il est difficile de rêver une situation plus idéale.

 

En mars 1913, un admirateur écrivait : …La villa Dollfus, de grandes baies buveuses d’air et de lumière, des lignes sobres, d’une élégance distinguée et gaie à la fois.  

 

Elle est marquée par le style Art Nouveau, sa façade est richement décorée de motifs floraux et de céramiques vernissées.

villa dollfus ml-juin (600x800)

 

 

Villa Dollfus. Entrée 53 avenue Maréchal-Juin. Photo MLR

 

C’est un style Louis XVI modernisé… les grès signés Genti et Barleri jouent dans la façade.

  villa Dollfus (800x516) 

 

Photo : Aimablement transmise par les Archives municipales.

 

CE MOIS A CANNES  

 

20/11/1870 : La Commission municipale invite le conseil de fabrique de la paroisse de Cannes à faire don au département des cloches non indispensables de l’Eglise paroissiale, pour être converties en canon.  

 

LIENS ASSOCIES : EN DESSINANT L’EPOQUE. LEON TOUCHAGUES, extraits.  

 

« Sir Basile Zaharoff, fameux marchand de canon, l’homme de confiance de la Wickers-Maxim, l’homme le plus mystérieux d’Europe, surnommé le roi de la mort lente, comme on se plaisait à l’appeler... Il était invisible, impossible à approcher. Jamais aucune photo, aucun dessin de lui n’avait pu être fait. Il se faisait transporter dans ses couvertures assis dans un fauteuil roulant qu’il ne quittait jamais jusqu’au bord de la mer. Il sera autour de toutes les conférences internationales de l’après-guerre…    

François André lui demande d’organiser aux Ambassadeurs une fête sur le thème « Un soir à Bikini ». Jusqu’à la dernière minute, il fallut travailler à l’énorme bombe atomique suspendue au plafond. A minuit, dans le noir le plus complet, de sinistres sirènes commencèrent à mugir. Puis une cascade d’explosions se fit entendre tandis que des lueurs inquiétantes se reflétaient sur les murs de la salle. La bombe à ce moment descendit lentement du plafond. Soudain elle éclata avec un fracas assourdissant, envoyant dans la salle mille projectiles d’aspect redoutable mais tous en coton. Et trois ravissantes filles, deux blanches et une métis, sortirent de la bombe et apparurent à la lumière… Plusieurs spectateurs s’étaient évanouis au moment de l’explosion…  

C’est un soir de réveillon. On soupe à la table du duc de Ségovie en compagnie de la Bégum et de Cécile Sorel. Après les truffes sous la cendre, nous nous retrouvons dans les salles de jeux où Cécile Sorel me demande : Comment faites-vous pour conserver tellement d’entrain ?  

Pour moi, dis-je, la vie commence demain.

C’est merveilleux, dit-elle. Demain je recommence tout. »

Revenons à Zaharoff, il inspirera Hergé ; dans L’Oreille cassée, il s’appelle Mazaroff et dans les éditions ultérieures Bazaroff. Remercions L. S. esprit toujours en éveil, d’avoir déniché ce livre.


SACREE CAROLINE

Une lectrice assidue et experte internaute nous précise:

En juillet 1818, Caroline Murat est déclarée prisonnière de l'Autriche ; elle réside au Palazzo Romano de Trieste du 25 mai au 16 septembre, date à laquelle elle s'installe au château de Haimbourg près de Vienne, prisons dorées, dorées tout de même dans les deux cas... alors que le mot emprisonnée laisse à penser qu'elle serait "embastillée". Effectivement sa situation de V.I.P. pourrait lui permettre de parader avec sa superbe Breguet...E.R.


INSOLITE

Nous vous donnons bien souvent comme adresse de conférence le Logis des jeunes, rue Chevalier-de-Mimont. C'est un sondage à faire, combien d'usagers de cet établissement d'accueil ont été intrigués par ce qui suit ?

 

 cloche logis des jeunes 1cloche logis des jeunes 2

 

 

 

Nous remercions L. S. pour son insolite et ses photographies.

 

 ON NOUS COMMUNIQUE :  

Lundi 3 novembre, de 10 h1/2 à 12 h : Atelier d’histoire régionale. Cannes, la Grande guerre vue de l’arrière. Archives municipales Calmette. Sur inscription ( 04 89 92 20 70.

Jeudi 6 novembre : Visite guidée de la Chartreuse de la Verne du village de Collobrières, suivie de la visite du musée de la Châtaigne. Pour tous renseignements (06 16 78 97 71.

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by mlr - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Pages

Liens