Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 23:44

PETIT PAPA NOËL, pas tout à fait, VILLA LIBRA

C’est sur les hauteurs de Cannes, dans la villa Libra, que Tino Rossi vécut à la fin des années 1930. Entourée d’un jardin splendide, la maison bénéficie d’une vue unique sur la mer. Elle était devenue villa Catari. Sur les documents d’archives, on la reconnaît parfaitement, avec ses murs ocre et ses fenêtres arrondies.

Celle que l’on appelle aujourd’hui la villa Libra continue d’offrir une vue imprenable sur Cannes, la Méditerranée et l’Esterel. Un panorama exceptionnel que l’on doit à sa position dominante, sur les hauteurs de la cité cannoise, 3 avenue Monticelli.

Villa Libra

Villa Libra

               Construite durant les années 1930 dans le style Art déco, elle eut un occupant de renom, le marquis de Cuevas. En 1938, la sublime actrice Mireille Balin acquiert la villa Libra pour y inviter son nouveau compagnon, Tino Rossi, également son partenaire dans Naples au baiser de feu, le film d’Augusto Genina, avec également Michel Simon et Viviane Romance. Elle nomme sa nouvelle maison Catari en hommage à la chanson de Tino Rossi. Quand le couple se sépare, en septembre 1941, l’inoubliable interprète de Marinella reprend sa liberté. Mais il veillera toujours avec discrétion sur Mireille Balin.

                « Totalement restaurée, cette villa chargée d’histoire offre aujourd’hui près de 580 m2 habitables sur 3 niveaux », souligne-t-on chez John Taylor. « Au rez-de-chaussée, on découvre la vaste entrée, le bureau-bibliothèque, un salon avec cheminée, la salle à manger, ainsi qu’une cuisine délicieusement contemporaine, le tout s’ouvrant sur une magnifique terrasse. Autant de pièces à la fois spacieuses – 3,5 m de hauteur sous plafond – et lumineuses, où les éléments d’époque (parquets, moulures, balcons en fer forgé) apportent tout leur cachet. De son côté, le rez-de-jardin abrite un salon supplémentaire, cinq chambres et autant de salles de bains. Enfin, au premier étage, la chambre de maître, en suite, avec sa salle de bains et deux dressings (100 m2 environ), se prolonge par une deuxième terrasse : un espace sublime, hors du temps, à la fois protégé et au soleil, avec sa fontaine et son sol en pierre. Idéalement située dans le quartier résidentiel de la Californie, à Cannes, cette propriété est agrémentée d’un jardin verdoyant, d’une grande piscine avec pool-house en contrebas. Un appartement de gardiens, deux garages et deux emplacements de voitures complètent ce bien exceptionnel ».

 

HISTOIRE D'EAUX (suite)

BILLET N° 80 DÉCEMBRE 2016

VALLON PROVENÇAL : les nombreux vallons du quartier offrent une exposition idéale pour les cultures. Ils sont le plus souvent à sec mais permettent tout de même une irrigation dans cette région aride. Les familles Ardisson et Provensal se partagent l’ensemble des terres depuis La Bocca jusqu’au port. Pierre Provensal occupe dix hectares depuis la colline jusqu’au bord de mer. Le duc de Vallombrosa, E. Gougoltz, Thomas Woolfield construisent leurs puits pour l’irrigation de leurs jardins après avoir reçu l’accord du préfet.

Source : Les Hivernants de Cannes de 1835 à 1870. Mémoire de Valérie Collairo.

LE RIOU : Le vallon du Riou prend à la fois naissance dans la zone dite des Cougoussoles/Ponchude et dans la zone du Four à Chaux (carrières de Cougoussoles). C’est une arborescence mal définie sur les plans géo-hydrologiques. Les sondages profonds, lors de la construction de la place Foch à Le Cannet ont montré que son lit hydraulique se situe aux environs de moins trente mètres.

Le Riou rentre dans Cannes. Qui pourrait localiser le lac de la Ressence Barbe ? C’est un lac de réserve d’eau qui servait à alimenter le moulin à eau situé en contrebas. Il est alimenté par le Riou et il est question, en 1882, de le supprimer. C’est la Société Anonyme Immobilière de Cannes dont le directeur est le docteur Louis Nouveau, propriétaire de l’hôtel Continental, qui le suggère.

Le 10 mai 1883 est envisagé la transformation de l’ancien cimetière des Suisses en jardin public et le voûtage du Riou aux abords du Pont Romain avec un défonçage de l’ancien cimetière des Suisses à 1,5 mètre de profondeur pour que les racines des arbres puissent s’y développer à l’aise.

J. Taylor a déjà cédé une parcelle de son terrain (entre le vallon du Riou et le boulevard du Riou) d’une largeur de 12 mètres en face de la villa appartenant à la Société Immobilière.

Le 20 mai, la SIM est autorisée à dévier une partie du ruisseau et des voûtes et s’engage à maintenir cette déviation sur toute sa longueur. Il devient encaissé dans une rue de douze mètres partant du pont actuel du Riou et allant jusqu’au pont Romain.

En 1928, le Pont Romain est détruit.

Il a été envisagé un bassin de rétention d’eau, il n’a jamais été construit (émission tv).

Le Riou, derrière le square Mistral. Photo MLR.

Le Riou, derrière le square Mistral. Photo MLR.

Le dernier « épisode méditerranéen » qui signifie « grande capacité d’énergie à l’échelle d’un petit périmètre passant à travers les mailles de la météorologie » a transformé le Riou le 4 octobre 2016. Il a réussi à dresser les voitures stationnées les unes sur les autres, à envahir les propriétés voisines, sa boue s’engouffrant sur les voitures de leurs parkings, les enlisant sous 30 cm et noyant les sous-sols des immeubles alentour. 

Sources : Archives municipales 2 0 10,

                Fonds Dumez,

               « Le Républicain » journal de l’arrondissement de Grasse, 21 décembre 1883,

               M. Nesa, directeur Général des services techniques de Le Cannet,

               M. Bertrand, Annales de la Société Scientifique et Littéraire N°1.

 

CE MOIS À CANNES :

"Le soir de la deuxième fête de Noël toute la jeunesse cannoise se rendait à la Fouio, (feuille en Provençal), la voirie où maintenant passe le chemin de fer et le boulevard Jean Ibert au pied des dunes et jouait au Castelot. Le Castelet était connu des Romains, décrit par Ovide, le jeu de la dispersion. On plaçait une noix sur trois autres noix qui lui servait de piédestal et devant le Castelet on faisait une petite fosse. A quinze pas, on tirait sur le Castelet avec des noix. Toutes les noix qui tombaient dans la fosse appartenaient au maître du jeu. Celui qui abattait le Castelet gagnait quatre noix et rebâtissait le Castelet. On y a joué jusqu’en 1850, avec les travaux des Chemins de fer, cela ne devait plus être comme avant" ... air connu...

 

LE MUSÉE DE LA CASTRE

Au cours des Journées du Patrimoine, nous avons pu découvrir, en réalité redécouvrir, des œuvres des îles Marquises présentées isolées à la manière d’une sculpture de Matisse ou de Moore. Les « sauvages » ont-ils voulu concevoir une œuvre d’art ? Nul ne le sait, les îles Marquises ont été pillées par leurs découvreurs, il ne reste plus de « mémoire » chez leurs habitants et sans nul doute la richesse du musée de La Castre peut inciter à des revendications !

Tiki, Carte postale, musée de La Castre.

Tiki, Carte postale, musée de La Castre.

 Rareté aussi d’une « tête tatouée » maori de Nouvelle-Zélande qui risque de nuire au culte de l’âme des ancêtres. Même sans la visite guidée par le conservateur C. Roustan Delatour, nous espérons vous avoir fait une invitation à la visite du musée.

 

FRANCOIS THEVENIN (1931-2016) : On vit parfois près d’un grand artiste, à la lecture de Nice-Matin du 21 octobre 2016 on découvre : l’atelier de François Thévenin était situé 14 allée Font-de-Veyre, à l’ouest de Cannes.

Quelques-unes de ses œuvres. Photo Drouot.

Quelques-unes de ses œuvres. Photo Drouot.

François Thévenin fut élève des Beaux-Arts à Paris, c’est là qu’il rencontra sa future femme, Sido, qui l’accompagnera toute sa vie dans l’épanouissement commun de leur art. En 1955 ils eurent un fils, Dominique.

Le couple s’installe en 1958 dans la maison-atelier du vallon de Font-de-Veyre. Jacques Couëlle, l’architecte des milliardaires et ami, commence le village de Castellaras entre Mougins et Mouans-Sartoux. Il fait appel à eux pour décorer et meubler la « maison paysage », un habitat parfaitement intégré dans la nature.

Applique en bronze 1979. Cliché Art net.

Applique en bronze 1979. Cliché Art net.

François Thévenin emploie le laiton travaillé au marteau, fréquentant les chaudronniers et les ferronniers si nombreux alors à La Bocca.

Le Clos du paradis. Nice-Matin 21 octobre 2016.

Le Clos du paradis. Nice-Matin 21 octobre 2016.

Le couple finit une vie discrète, (Sido décède en 1986) dans la villa le Clos du paradis boulevard Sainte-Marguerite dans la Californie dans un cadre tel qu’ils l’avaient rêvé.

 

ON NOUS COMMUNIQUE

Samedi 10 décembre : Quand écrivains et peintres puisent leur inspiration à l’île Sainte-Marguerite, diapo conférence par des membres de notre atelier de recherches, suivie du pot de fin d’année. Rendez-vous 15h45, Maison des Associations, 9 rue Louis-Braille à Cannes.

Pour tous renseignements tel : 06 10 83 12 29

Partager cet article

Repost 0
Published by mlr
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Pages

Liens