Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 00:07

 

 

en-tête ami archives Bis 

 

IL ETAIT UNE FOIS SAINT JIN-JIN

 Un groupe de pêcheurs du quartier de la Croisette, de joueurs de pétanque, fervents de régates et bons vivants, ne sachant à quel saint se vouer et s’en trouvant fort marris, imaginèrent une nouvelle fête. L’un d’entre eux, dit la légende, vivait avec sa mère qui, très économe, ne lui dispensait que quelques piécettes pour argent de poche.rue saint jin-jin 2 Mais, disait-elle, après ma mort, il y en aura…et elle faisait tinter les pièces conservées dans son jupon, quoucarren que gin gino, j’ai quelque chose qui gingine.  

On surnommait donc Jin-Jin le gentil savetier et puisqu’on était en peine d’un nouveau saint pour de futures fêtes, il endossa son nouveau statut. On dit qu’il composait des chansons en provençal et les apprenait aux garçons et aux filles du quartier du Pin de la Danse. A la mi-août, une grande effervescence commençait à s’emparer du quartier, les fêtes avaient lieu les 13 et 14 septembre, on danse sérieusement et on s’amuse de même. La rue Saint-Jin-Jin s’officialisa et fut déclarée voie urbaine en 1913, une place du même nom fut inaugurée en 1990. F.B.

   

 

 

Rue Saint-Jin-Jin MLR  

AGENCE JOHN TAYLOR

                John Taylor, jeune jardinier âgé de vingt ans, arrive à Cannes un matin de 1854 pour se mettre au service de Thomas R. Woolfield, riche négociant anglais. Celui-ci lui confie l’aménagement et l’entretien de ses propriétés à l’ouest de Cannes. John s’avérera excellent jardinier et formera des équipes pour entretenir les parcs des hivernants. Après quelques années, John conseille les amis de Woolfield et se tient à leur disposition pour l’acquisition de résidences ou pour la location de villas.

Encouragé par M. Woolfield, il ouvre la première agence d’affaires anglaise, dès 1854, au 44 de la rue Georges-Clemenceau. Il s’associe à Philipp Riddett, spécialiste de la branche bancaire, ajoute un commerce de vins et liqueurs, ainsi que d’autres produits d’outre-Manche dont les meilleurs thés, whiskys, bières et épices. Un service d’expédition, réception et magasinage de bagages, un salon de lecture où la clientèle peut consulter les journaux anglais et français sont à leur disposition. Il publie un hebdomadaire contenant la liste des hivernants anglais, les cérémonies et les réceptions, les offres de locations ou de ventes et édite les plans détaillés de la ville.

En 1884, Sa Gracieuse Majesté Britannique le nomme vice-consul d’Angleterre à Cannes. En 1909, J.Taylor, âgé de 75 ans, contemple l’extraordinaire déroulement de sa vie : son agence est florissante, son fils Walter travaille à ses côtés. Edouard VII lui rend un dernier hommage en le décorant de l’Ordre Royal de la Reine Victoria, le 20 octobre 1909.

A la déclaration de la Grande Guerre, J. Taylor se trouve en Angleterre ; il revient alors immédiatement à Cannes. Des amis anglais lui confient leurs villas où il installera des maisons de convalescence pour les blessés de la guerre, participant à l’action de la Croix-Rouge  à Cannes.

                En 1921, son petit-fils Jack transfère les bureaux de l’agence centre-ville, rue Louis-Ardisson, puis en 1928 au 7 rue Maréchal-Foch. John Taylor décédera à Cannes le 21 avril 1922, sa tombe se trouve au cimetière du Grand-Jas.   agence taylor 1

Agence John-Taylor 55 Croisette MLR

L’agence John-Taylor & Son s’installera ensuite villa Saint-Michel, boulevard de la Croisette. C’est maintenant un immeuble moderne qui porte l’enseigne de l’agence. A.B.      

LIENS ANNEXES LES CHEMINS DE MEDITERRANEE de Cotte et Bresson – 1982.

Quand l’empereur d’Annam, Bao-Daï, s’exile en France à la fin de la seconde guerre mondiale n’étant plus protégé par les Japonais, (il n’était pas allé à l’encontre du gouvernement de Vichy et avait laissé le Japon envahir son pays), il demeure alors au château de Thorenc qu’il avait acheté en 1939. Son épouse, la très catholique Nan Phuong vivra toute l’année à Cannes avec ses enfants, le fils sera élève de l’Institut Stanislas.thorenc 004

Au début des années 1970, l’empereur Bao-Daï devait quitter sa résidence cannoise du château de Thorenc pour reprendre le chemin de son pays. Terminées pour l’instant les folles réceptions à bord de son yacht Le Panda ; envolées ses parties de baccara où il échangeait des millions avec Jack Warner, et ses multiples liaisons où il prenait du plaisir avec les putains.

 

N.B. On lui doit, dans la technique du bridge, le coup de l’Empereur qui consiste à se débarrasser d’une carte maîtresse pour permettre à son partenaire de « reprendre la main ».

Entrée du château de Thorenc, avenue Montrose. MLR

CE MOIS-CI : FESTIVAL DU FILM

En juin 1939, les touristes, tout étonnés d’être encore en paix, lisent dans leurs journaux : « Le Festival international du Film aura lieu à Cannes au mois de septembre. » Philippe Erlanger sera l’organisateur de la manifestation…A l’aube du 1er septembre, les troupes allemandes entraient en Pologne.

Le 20 septembre 1946 eut lieu la première « vraie » manifestation du Festival organisée au casino municipal ; cette manifestation n’en obtint pas moins un succès considérable. Michèle Morgan et Ray Milland reçurent les prix de l’interprétation.  La Bataille du Rail et Brève Rencontre  obtinrent les grands prix. Mais surtout, pendant douze jours, Cannes, où plus de cent vedettes étaient venues de tous les coins du monde, avait fait la une de tous les quotidiens du globe. Une publicité sans précédent.

  domergue-jean-gabriel-cannes-film-festival-1939-9918615[1]

Jean Bresson La fabuleuse histoire de Cannes.

L’affiche est signée Jean-Gabriel Domergue.

Nos aimables lecteurs réagissent...

Votre article est intéressant. Où peut-on trouver les archives des prisonniers arabes (c'est-à-dire algériens) du dépôt de l'île Sainte-Marguerite ? Avez-vous, sinon, une référence documentaire ? Merci d'avance pour votre réponse.

Concernant les prisonniers arabes de l'île Sainte-Marguerite vous trouverez le meilleur accueil aux Archives Municipales de Cannes Avenue Montrose et vous pouvez revoir le BILLET N°5 du mois d'Août 2010 . Bonne lecture avec intérêt nous espérons...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mlr - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Pages

Liens