Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 00:32

  en-tête ami archives Bis

MISIA SERT, REINE DE PARIS

Elle était la vedette de la dernière exposition du Musée Bonnard du Cannet : 

  flix-vallotton-misia-sa-coiffeuse-1898-1344889800 b[1]

Félix Vallotton (1865-1925) Misia à sa coiffeuse 1898, Détrempe sur carton 36 X 29 cm  - Paris, musée d'Orsay acquis avec la participation de la Fondation Meyer, 2004 .

 

 Une photographie où on la voit avec les Natanson à la villa Rêve d’or à la Croix-des-Gardes apporte un nouvel intérêt au roman que fut sa vie.

Sur les cimaises, c’est la figure emblématique de la Belle Epoque. Modèle, elle posa pour Vuillard, pour Marie Laurencin, pour Valloton, pour Bonnard.

  E Vuillard Misia 0001

Edouard Vuillard,  Misia Natanson de profil en voiture, Cannes 1901, collection particulière.

 

A Cannes les Natanson - Misia a épousé un lointain cousin Thadéus Natanson - séjournent à la villa Rêve d’or dont ils sont devenus propriétaires avec le frère de Thadéus, (ils ont fondé ensemble  La Revue Blanche en 1903).

« Rêve d’or » : une rose ancienne jaune pâle et une demeure de style Renaissance italienne entourée d’un magnifique parc, sur les sommets de la Croix-des-Gardes, 111 boulevard Leader, une somptueuse propriété s’étendant sur 38 000 m2. Misia y tient salon et y organise de somptueuses réceptions… peu de temps, un divorce en 1904, un remariage en 1905 avec Alfred Edwards, richissime fondateur du Matin et toujours des rencontres, Gabrielle Chanel en 1917 et un nouvel époux, le peintre catalan José Maria Sert dont elle était la maîtresse depuis 1908.

Re-naissance de Misia : elle était aussi la vedette de la pièce La Vénus au Phacochère (écrite par Christian Siméon) au Théâtre de l’Atelier en février dernier, campée par Alexandra Lamy. L. S.

 

CE MOIS A CANNES : Journal des Débats, dimanche 26 mars 1922                

« Il est question d’introduire à Cannes les courses de taureaux et cette nouvelle a suscité une vive et compréhensible émotion notamment parmi la colonie anglaise… Au mois d’avril 1906, Cannes apprenait que le maire avait donné pour une période de trois ans l’autorisation d’installer des arènes. Il se heurta immédiatement aux protestations les plus énergiques qui se manifestèrent sous les auspices de la Société protectrice des animaux dans un imposant meeting auquel prirent part Français et Anglais… Le maire, M. Capron, qui est encore aujourd’hui à ce poste, écrivit à sir Edward Vincent, président du meeting, qu’il  avait été trompé sur le caractère du spectacle qu’il avait autorisé … Les maires et les préfets ont tout pouvoir pour faire interdire des exhibitions qui sont en contradiction certaine  avec la loi Grammont ».  

 

LIENS ASSOCIES : AUGUSTE ESCOFFIER  SOUVENIRS CULINAIRES

En 1876, j’achetai une maison de comestibles à Cannes : le « Faisan Doré » auquel j’ajoutais une salle de restaurant, ouverte seulement pendant la saison d’hiver. Les premiers jours de septembre, nous rentrions à Cannes faire la réouverture du « Faisan Doré »…à la suite de dramatiques circonstances (en 1878, deux mois après son mariage, son beau-père meurt subitement, suivi dans la mort quatre mois plus tard de deux de ses filles), je cédais ma maison à Cannes.  

 

escoffier 3

 

Le restaurant est très discret au N°18, actuellement le 24 de la rue d'Antibes, un gros rideau de fer le dissimulait et il fallait le connaître pour le trouver. Cela n’empêchait pas les gastronomes du monde entier d’y venir. On trouvait sur sa carte : Chapon de Bresse truffé, Cuisseau de chevreuil à la gelée, Blanc-manger. Dans la cour,    A. Escoffier avait fait installer une pompe au-dessus d’un puits afin d’y capter l’eau d’une source dont l’origine était bien au-dessous du niveau de la mer.

 

 

 

 

INSOLITE :    

la guerre est (2)

Théâtre des Mutilés    rue du Chevalier de Mimont       MLR  

 

Immeuble de la Société des Réformés de guerre, Théâtre des Mutilés et Réformés du canton de Cannes. Dans les années 26-27, la ville subventionne la Maison du Mutilé qui accueille 600 mutilés, militaires, civils, familles des victimes de la Grande guerre, qui y trouvent un lieu de réunion, de réconfort, la distribution de secours… et aussi des distractions.

Sources : Ville de Cannes, Histoire d’Espaces publics. L’inscription est une phrase de Victor Hugo, datant du 28 juin 1919. 

 

 

ON NOUS COMMUNIQUE : L’Assemblée générale de notre association, suivie du Verre de l’Amitié, aura lieu le vendredi 22 mars au Logis des Jeunes de Provence, 5 rue de Mimont.  Accueil à partir de 15heures 45. On peut encore payer sa cotisation, 26 euros, ce jour-là ou

aux Amis des Archives, villa Batouch, 5 chemin Morgon- 06400 Cannes.

Et : mardi 26 mars, une journée à Grasse. Le matin, visite guidée de la chapelle Victoria, l’après-midi visite guidée du musée de la Marine Amiral de Grasse. ( 04 93 69 11 57.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mlr
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Pages

Liens