Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 19:15

Le Point du 23 mars 2017 fait un dossier « Spécial Cannes ». Le maire, Monsieur Lisnard, se veut populaire, souvent alpagué par les Cannois. Nous ne résistons pas :

Le Littoral 23 04 1904 : On a fait quelque bruit, hier,  en ville, d'un incident, d'ailleurs sans importance, qui s'est produit à I ‘angle de la rue Bivouac et de la rue Jean de Riouffe.

Le lieu probable de l’incident. Photo MLR

Le lieu probable de l’incident. Photo MLR

Voici les faits en deux mots : M. Capron suivait à cheval la rue Jean-de-Rioufle. Il s'arrêta un instant à l'angle de la rue Bivouac pour causer avec M. Raybaud conseiller municipal ; à ce moment, il remarqua sur le trottoir et venant de leur côté le directeur d'une feuille qui, depuis sa fondation, s'est donné la  spécialité de l'injure et de l'outrage. L'individu en question regarda M. Capron avec insistance, de son air narquois et provocateur. M.Capron sauta de cheval et lui dit :

 « Je vous défends de me regarder ainsi, insolemment» ; et comme l'individu prenait une attitude agressive, M. Capron lui administra un soufflet qui envoya notre homme rouler sur le trottoir.

Tout se borne là. M. Capron remonta à cheval et s'éloigna au pas, se rendant  à son cabinet de l'Hôtel de Ville. Merci à F. V.

 

CE MOIS A CANNES : Revue de Cannes, 7 avril 1869.

Discours électoral du préfet des Alpes-Maritimes, ses inexactitudes et sa réfutation.

L’Union de Cannes et Grasse accuse le Préfet d’avoir apporté un document apocryphe et controuvé, violence et inexactitude complète de ce factum.

Monsieur le duc de Rivoli est le seul candidat officiel à la députation, il a déjà été fixé au choix du gouvernement par le vœu des populations (de Cannes et Grasse)… Il faut des aptitudes particulières qui font malheureusement défaut à Monsieur Méro. Monsieur le duc est le petit-fils d’une illustration de la contrée, Monsieur Masséna…

Aptitudes d’un député officiel : une honorabilité indiscutable et un dévouement à servir la population.

On laisse aux internautes la possibilité de mieux connaître M. Masséna.

 

LIENS ANNEXES : JEAN GALTIER BOISSIERE  Mon Journal depuis la Libération.

L’auteur écrit le 4 mars 1945 :

Mendel (Michel) Szkolnikoff, russe apatride condamné en 1933 pour émission de chèques sans provision, se voit confisquer les deux  milliards qu’il avait gagnés avec la Kriegsmarine. Ce Michel avait acquis soixante immeubles, fait le trust de l’hostellerie (à Nice hôtels Piazza, Savoie, Rhul ; à Cannes Majestic et Martinez, à Aix-les-Bains, le Grand Hôtel ; à Monaco, l’Hôtel Saint-James et des Anglais ; à Paris, la Chope de Clichy, etc.) avait acheté 100 millions de bijoux pour sa femme, une réfugiée allemande. Michel et son épouse seraient passés en Espagne avec leur or et leurs pierreries.

15 juin 1945 : le Russe Michel, qui avait gagné deux milliards avec la Kriegsmarine a été assassiné.

 

HISTOIRES D’EAUX, suite et fin.

Plan cadastral de 1884. Archives municipales de Cannes.

Plan cadastral de 1884. Archives municipales de Cannes.

Nous finissons avec la Californie, entièrement enterrée, et dont nous connaissons en partie l’histoire parce qu’elle passe sous les résidences de la rue de Russie et qu’elle intéresse l’église russe du boulevard Alexandre III.

Ce sont donc des anecdotes.

Fin de l’année 1996, les policiers de notre ville se sont adressés à la gardienne Des Dauphins assurant que, avertis par la surveillance du littoral à Antibes, la résidence polluait la mer au niveau du Mouré rouge avec son mazout. Descente à la chaufferie, effectivement le niveau de la cuve est au plus bas, le plein avait été effectué la veille. (En fait la cuve était percée) La recherche du pollueur avait été faite en soulevant plaque d’égout par plaque d’égout pour remonter jusqu’à la résidence. Le Service d’hygiène de la ville a demandé à la Lyonnaise des Eaux de pomper jour et nuit la conduite enterrée d’un bras de la Californie jusqu’à ce que le mazout soit dilué. Ce furent de bien onéreux travaux mais cela est une autre histoire.

L’anecdote suivante fut que la pompe  du sous-sol ne suffît plus, une deuxième s’avéra nécessaire quand le long du Mouré rouge s’édifièrent, à la place de coquettes villas, de gros immeubles nécessitant trois étages de parkings souterrains. Les eaux souterraines furent ainsi refoulées.

Le service du drainage de la nappe aquifère de « Notre » jolie église russe située dans le même axe a dû être mal surveillé et la crypte souffre d’une humidité catastrophique, les cercueils qu’elle renferme sont en très mauvais état, pour mémoire entre autres  celui de l’archiprêtre Grigorï Ostrohoumor, de deux grands ducs Nicolaï Nicolaïevitch le Jeune et Pietre Nicolaïevitch Romanov, Pierre Alexandrovich dOldenbourg (qui avait épousé la sœur de Nicolas II, Olga),  et celui d’Hélène Vagliano, chère à la mémoire des Cannois.

Le bulbe de l’église russe quitte son clocher. Boulevard Alexandre III. Photo ER

Le bulbe de l’église russe quitte son clocher. Boulevard Alexandre III. Photo ER

4 octobre 2015 : Cannes est sous des trombes d’eau et de boues, coupure du courant pendant 12 heures (nous fûmes privilégiés). Le sous-sol est sec. Les eaux de la Californie ont trouvé un nouveau chemin pour arriver à la mer, lequel ?

Sachez qu’une simple goutte d’huile peut se répandre sur 1 km2.

Sources : 1Fi 278 le ruisseau de la Californie ; Fin 1996 : pollution, merci à † J. F. ; Inondations 4 octobre 2015.

 

ECOUTE POUR VOUS

La conférence La famille Von Derwies … de Nice à Cannes, faite par Mademoiselle Laredo.

Serge Von Derwies et son épouse Marina ont passé une grande partie de leur vie à Saint-Pétersbourg, tout en descendant à Cannes l’hiver. Ils louent d’abord la villa Mariposa puis achètent à la Californie la villa Les Mimosas. Ils mènent grand train, ils prennent part à toutes les mondanités de Cannes, donnent de grands dîners dans leur superbe villa. Une de leurs deux filles décède à Cannes en 1914. Au cimetière du Grand Jas ses parents ont fait construire une chapelle d’inspiration byzantine.

Tombe de la famille Baron Serge Von Derwies. Photo FV
Tombe de la famille Baron Serge Von Derwies. Photo FV

Tombe de la famille Baron Serge Von Derwies. Photo FV

En 1917, la révolution russe entraînant des difficultés financières, le baron vend une partie du parc de la propriété, puis la villa en 1927. Ils s’installent dans la villa Les Pins, boulevard Alexandre III, puis  au  Cannet, à la Ravine, ensuite à la villa Méditerranée, rue Commandant-Bret où le baron décède le 7 novembre 1943, son épouse le 30 octobre 1947. Cette dernière était d’une grande beauté, son portrait en pied par Alexandre Cabanel (huile sur toile 140 x 105) se trouve au musée Chéret à Nice. 

Ce complément est apporté par M. D. Publication des Amis des Archives et T.G.

 

ON NOUS COMMUNIQUE

Jeudi 27 avril : Journée à Vins-sur-Caramy et La Celle.

Le matin, visite du château de Vins-sur-Caramy en compagnie de son propriétaire, Déjeuner à Brignoles " Au Vieux Pressoir ".

L’après-midi, visite guidée de l’Abbaye médiévale de La Celle.

Pour tous renseignements ( 06 10 83 12 39.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Pages

Liens