Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 00:56
Villa Roche Cline, avenue Montrouge. Photo F. V.

Villa Roche Cline, avenue Montrouge. Photo F. V.

LA PUBLICITE NOUS INSPIRE ENCORE : VILLA ROCHE CLINE

C'est une villa de luxe comme seule la Côte d'Azur en recèle. A Cannes, dans le prestigieux quartier de La Californie, dans une discrète impasse, la villa de la fondatrice éponyme du groupe de cosmétiques mondial Estée Lauder vient d'être mise en vente par le réseau immobilier Engel & Volkers. Située à moins d’un kilomètre de la Croisette, la villa Roche Cline est une somptueuse propriété construite vers 1900, et transformée en villa de style Belle Époque dans les années 1920.

AM Cannes 2S309

AM Cannes 2S309

Estée Lauder et son mari achetèrent cette villa en 1963 comme résidence secondaire et maison de vacances. Dans sa biographie, la brillante femme d’affaires la décrit comme sa « maison de vacances préférée ». Elle y aurait même créé certains de ses parfums les plus célèbres dont Belle.

La villa historique a été largement rénovée ces dernières années et offre toutes les prestations les plus modernes. Prix demandé : 8.350.000 euros.

photo Internet, villa Roche Cline , vue du jardin.

photo Internet, villa Roche Cline , vue du jardin.

Complétée par un studio indépendant entièrement équipé, la maison principale est répartie sur quatre étages qui jouissent tous d’une vue panoramique sur la mer. Elle comporte 10 pièces, dont 6 chambres et 6 salles de bain. Le jardin et sa terrasse d’environ 100 mètres carrés accueillent une piscine chauffée, une cuisine d’été et une cheminée ouverte. Le salon d’été est recouvert d’une pergola sur laquelle poussent roses blanches et jasmin blanc, les fleurs préférées d’Estée Lauder.

Estée Lauder a vendu sa villa en 1980. Son actuelle propriétaire est Claudia Kempen qui y proposait des animations. La galerie Oscar, de Nice, y a exposé deux fois en 2014 et 2015.

 

CE MOIS A CANNES

La Révolution réquisitionne les cloches : la municipalité de Cannes, qui est dans le Var, est rappelée à l’ordre le 2 juillet 1792, elle accepte de céder les cloches de quatre chapelles mais fait savoir que les quatre cloches de l’église Notre-Dame de l’Espérance ne peuvent souffrir aucune réduction ; l’une est destinée à la sonnerie de l’horloge, la seconde sert pour annoncer les prières aux agonisants et les deux dernières pour appeler les fidèles aux exercices de piété. Merci à Nice-Matin, 27 mars 2016.

 

LU POUR VOUS Le Littoral 30/05/1920

Nos lecteurs approuvent en général l'idée d'une « Ligue pour la Sieste ».

(Qu'attendent-ils donc pour la réaliser? — L'hiver ? ) . Certains nous écrivent même pour nous demander quelques conseils... complémentaires. La Sieste leur plaît ; mais elle ne leur suffit point. Ils réclament une lutte en règle contre la chaleur, et nous font l'honneur de compter sur nous pour choisir les moyens et indiquer les armes. Une fois de plus, voilà le journaliste promu au rôle de confesseur…

Nice matin - Notre Histoire - 22 mai 2016

Nice matin - Notre Histoire - 22 mai 2016

Eh bien, allons ! Essayons-nous en directeur de conscience. Vous désirez connaître, Madame, quelques procédés pour avoir moins chaud, sinon frais.

Voici ce que notre sagesse vous propose :

1°) Mettez des robes montantes. C'est laid, mais plus on se découvre, plus on a chaud.

2°) Mangez peu. Buvez moins encore. L'un et l'autre fabriquent des calories (terme de science, on a ses diplômes...)

3°) Levez-vous de bonne heure, vers 5 heures. Vous ne vous doutez pas comme il fait bon de 6 à 8...

4°) Ne lisez pas les journaux. Ça donne des sueurs d'angoisses : il y a maintenant, chaque jour, des histoires à faire frémir de chefs d’États qui tombent par des portières ! Mieux vaut encore le cinéma.

5°) Restez seule sans rien faire en appliquant le régime ci-dessus au complet dans la demi obscurité, cinq jours de suite. Le sixième, vous serez devenue folle ou bien vous descendrez dans la rue, ne pouvant plus y tenir et vous ne sentirez plus la chaleur tant vous vous trouverez heureuse de revoir les visages de vos semblables, entre autres la tête sympathique de votre serviteur. PH.

 

LES ESPACES VERTS A CANNES : LE SQUARE DE MORES

Il est situé avenue Francis-Tonner, près de la résidence Le Château de la Mer.

En 1864, y fut introduit le mimosa Acacia dealbata, ou mimosa d’hiver, originaire de Tasmanie, et, vers 1890, à grands frais, des palmiers de Bordighera. Le parc a été tracé par Gilbert Nabonnand devenu célèbre pour avoir conseillé Lord Brougham dans la création de jardins exotiques.

Nous cherchons en vain, actuellement, un massif de rosiers Centfeuilles Nabonnand ou la Rose de mai Nabonnand que G. Nabonnand avait réussi à sélectionner pour une culture plus facile et de rendement accru. Nous cherchons également la trace d'un camphrier Cinnamomum camphora. 

L’ensemble de la propriété Le Château de la mer fut mis en vente en 1928, après le décès de la baronne Marie-Médora de Morès survenu en 1921. Faute d’acquéreurs, en avril 1937, les Boccassiens assistent avec tristesse à la démolition du château et en 1938, les « congés payés » installent leurs tentes dans le parc.

Ce n’est que le 27 mars 1942 que la Ville, par une demande de déclaration d’utilité publique, désire faire l’acquisition des terrains qui cernent les restes de la résidence d’un côté, terrain de sports et diverses œuvres sociales, de l’autre, la plus arborée, un square à aménager lequel sera appelé square de Morès le 27 juillet 1942. Les dix classes de l’école de la Roubine, ayant été grandement endommagées au cours du bombardement du 11 novembre 1943, le conseil municipal décida, le 22 février 1945 d’utiliser la partie ouest du parc afin d’y reconstituer quatre classes. Le pavillon subsistant dans le parc sert d’appartements aux enseignants depuis 1947. Plus tard, la ville vend aux enchères un tiers du parc avec les ruines du château (résidence du Château de la Mer), puis les vieilles écuries (immeuble de La Licorne).

Voici un Cinnamomum camphora.

Voici un Cinnamomum camphora.

Les feuilles, longues de 10 cm environ, dégagent une forte odeur de camphre au froissement. Les fruits sont des drupes charnues sphériques portées par un pédoncule vert épais. Ils sont bleu sombre à noir à maturité. Cet arbre n’existe plus.

Square de Morès  photo Ville de Cannes.

Square de Morès photo Ville de Cannes.

 

Jardin Animé du Cap-Ferrat proposait à la ville de Cannes un thème à développer sur les jardins du Château de la Mer . Il s’agissait d’ Évocations tropicales, avec de grands animaux dans leur habitat naturel et de Féerie tropicale avec des Oiseaux exotiques et des Poissons tropicaux, dans une présentation très spectaculaire. C’était en 1954 et classé sans suite.

 

PROMENADE PICTURALE

Sources : PAYSAGES DE CANNES  Jean Paul Potron

 

Dominique Trachel : Paysannes près d’une source à Cannes-La Bocca. Aquarelle 87 x 55

Dominique Trachel : Paysannes près d’une source à Cannes-La Bocca. Aquarelle 87 x 55

Michel de Lorenzo. Il fait partie de quelques Niçois qui osent franchir le Var et aller peindre en France. Il n’est pas nécessaire de rechercher l’existence réelle de cette fontaine au XIX e siècle, avoir choisi l’ouest de Cannes, bien loin de la Croisette un sujet pastoral met en valeur son savoir-faire et un aspect bucolique et inusité bien que réel de Cannes à la fin du XIXe siècle.

Hercule Trachel, son frère, a traité le même sujet.

 

COMPLEMENT D’ENQUETE

Une aimable associée participant à un atelier Histoire régionale aux archives municipales Calmette, a lu l’acte de décès du 15 juillet 1844 au nom d’Abd el Kader décédé à 23 ans à l’île Sainte-Marguerite et né à Mascara. On peut lire dans Nice-Matin : selon l’historien Xavier Yacono, entre juin et juillet 1843, quarante-neuf hommes, cent-treize femmes, quatre-vingt-neuf enfants et trente-neuf domestiques ont été débarqués sur l’île, escortés d’un contingent de soldats. Ils constituent la smala d’Abd el Kader … ses trois épouses et ses deux fils, sa famille, ses proches et ses subordonnés ont vécu plusieurs années dans la prison du fort. Nous laissons toute réflexion personnelle à nos lecteurs.

Bonnes vacances aux juilletistes!

Partager cet article

Repost 0
Published by mlr
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Pages

Liens