Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 22:11

L’ETE 1939 A CANNES

Toute la ville est en effervescence, la saison bat son plein et au programme s’inscrit le premier festival international du film du 1er au 20 septembre.

Les enjeux d’une manifestation cinématographique en France sont à la fois politiques (en 1938 Les deux films vainqueurs de la Mostra de Venise sont des films de propagande allemand et italien) et économiques, la France peut exposer la vitalité de sa culture et la qualité de son accueil.

Un contrat est signé entre le gouvernement et la ville de Cannes le 31 mai 1939, c’est la naissance officielle du Festival International du Film.

La France, comme les autres pays, va les sélectionner parmi les toutes dernières productions. Ils doivent être pour la moitié, inédits et pour les autres, avoir moins d’un an. Le nombre de films à présenter est déterminé en fonction de la production de chaque pays. Seront retenus pour la France : L’Enfer des anges de Christian-Jaque, La Charrette fantôme de Julien Duvivier, La Piste du Nord (La Loi du Nord) de Jacques Feyder, L’Homme du Niger de Jacques de Baroncelli, un documentaire long métrage, La France est un empire, ainsi que des courts-métrages et un dessin animé de la série « trois minutes ».

Le 22 août, le Figaro annonce l’inscription de 31 films de long métrage et 30 films en court métrage. Les Anglais continuent à négocier le nombre de films… Les Américains lâchent Venise, qui a lieu en août, et fin août, un contingent de stars américaines, Mae West, Gary Cooper, Tyrone Power et bien d’autres, débarque à Cannes.

La fête commence. La saison estivale bat son plein, on se bouscule le 22 août pour « le bal des petits lits blancs », qui réunit 1000 couverts à 1000 frs, cette soirée doit être le gala des galas, la nuit des bijoux, la nuit de l’élégance… Fin août le Palm Beach brille de tous ses feux. Le 1er septembre, à souper, Jean Zay, ministre de l’Éducation Nationale doit recevoir les principaux délégués au Festival international du Film et, toujours sous le signe du cinéma international, le 16 septembre est prévu le gala de clôture.

BILLET N° 64 AOÛT 2015

Louis Lumière, pionnier du cinéma, âgé de 75 ans accepte la présidence du festival : le séjour lui est offert par le Carlton. Une coupe Louis Lumière doit être remise au meilleur metteur en scène.

En résumé : 15 nations représentées, 4 films par jour. Le prix des places est le même en après-midi et en soirée : 25 à 30 frs avec possibilité d’abonnement.

Le 1er septembre, jour de l’ouverture, Hitler envahit la Pologne. Le 3 septembre, c’est la guerre. La Mostra ouvre le 8 septembre. On reporte l’ouverture de Cannes au 10 septembre.

La seule projection est une séance privée : Quasimodo de l’américain William Dieterlé. Pour la petite histoire, une réplique en carton pâte de Notre-Dame de Paris avait été installée sur la plage.

Le premier Festival n’aura pas lieu. L.S.

BRIDGE CLUB GALLIA

1940-2015, il a fêté son 75e anniversaire d’existence dans les nouveaux locaux de l’hôtel Montfleury; la plus prestigieuse salle de bridge de France, à l’ancien hôtel Gallia, ayant fermé ses portes. Au début de l’année 1940, Steeve Vagliano fonde informellement dans la suite du cercle nautique le Cercle International Mondain de la Côte d’Azur, sa clientèle étant tant cannoise qu’étrangère. Après la débâcle, le gouvernement de l’époque fait paraître des décrets réglementant plus sévèrement le droit d’association et notamment celui des étrangers, René Lefebre-Dibon, chef d’escadron d’artillerie en retraite, déclare, le 22 juillet 1940, à la sous-préfecture de Grasse, l’existence du Cercle International Mondain de la Côte d’Azur dont le siège est à l’hôtel Miramar. Après la guerre, le nouveau président est Étienne Vagliano.

C’est en 1958, que la dénomination de l’association devient Cercle International de Cannes Bridge Club de Cannes et qu’il s’installe dans l’ancien hôtel Gallia sur l’ancienne salle de restaurant et ses annexes, plus de 250 m2. Le président, M. Chevallier, fait un montage juridique pour le rachat de ce bien avec l’aide de deux membres fortunés dont l’un est Louis Ducatel (élections présidentielles 1969, 1,27% des voix au premier tour). Cette SCI, par suite de décès ou de rachats partiels par d’autres membres finira par avoir une gestion compliquée.

C’est le docteur Lamielle qui en 1990 lance le club dans les compétitions.

En 2014, les locaux du Gallia sont vendus, un partenariat est réalisé avec la ville pour une nouvelle installation à l’hôtel Montfleury.

Derniers souvenirs du Gallia , le portail et M. Tintner.
Derniers souvenirs du Gallia , le portail et M. Tintner.

Derniers souvenirs du Gallia , le portail et M. Tintner.

Le 26 mars 2010, tournoi en l’honneur du centenaire de Léon Tintner, qui fut champion d'Europe par équipe, deux médailles de bronze aux championnats du monde.

Sources : fascicule offert par Bridge Club Gallia Montfleury.

P.S. Omar Sharif qui vient de décéder, a fréquenté le Gallia. Une amie m’a rapporté une de ses confidences : « il m’est facile d’avoir une partie adverse féminine, elles ne suivent pas le jeu et me regardent ». Il a été un des plus grands joueurs de bridge au monde.

CE MOIS A CANNES.

02/08/1874 Les ouvriers horticulteurs de la ville ont commencé la taille des pourpriers (?) qui forment bordure sur le boulevard de la Croisette.

La pousse vigoureuse de ces plantes avait rendu cette opération nécessaire, car elles auraient fini par masquer aux promeneurs l'horizon, si agréable à l'œil, des montagnes dorées de la Napoule ainsi que les îles de Lérins.

LIENS ANNEXES : ANDRE COTTALORDA La Fabuleuse Histoire du sport cannois, tome II

En1918, les troupes américaines hébergées dans les centres de repos méditerranéens s'exhibent sur les plages. Ainsi la France fait connaissance avec ce sport non violent mais si attractif qui ne met pas les adversaires en contact. L’un de ses meilleurs propagandistes est Vlado Boudimir, un éclectique yougoslave qui tient son art des Américains eux-mêmes. Vers 1930, il se lie avec le professeur Paul Barrioz et sa femme Louise qui animent à Cannes la plage des Flots Bleus … Deux poteaux fichés dans le sable, un filet (de pêcheur) tendu d’un bout à l’autre…

Carte postale aimablement communiquée par F. V.Carte postale aimablement communiquée par F. V.

Carte postale aimablement communiquée par F. V.

on se bouscule à huit ou dix dans chaque camp sur une petite portion de sable… La première compétition du genre a lieu dans le courant de l’été 1931 sur le sable du Palm Beach. Les époux Barrioz arrivent en tête. Le volley-ball vient de trouver à Cannes son second berceau.

COMPLEMENT D’ENQUETE

Notre aimable associé J.B. a relu pour nous La Riviera dans le vent écrit par George Montagu, époux de Jacqueline Taylor et nous le remercions.

La villa Saint-Michel était menacée d’expropriation depuis des années pour la création d’un grand boulevard central partant du Cannet pour aboutir exactement à son emplacement. Avec l’arrivée de M. Cornut-Gentille en 1963, craignant que le projet ressorte des cartons des urbanistes, l’expert- comptable de l’agence la transforma en deux parties, agence immobilière et SCI, s’associant à leurs voisins Madame de Sainte-Marie Perrin, M. Racine et M. Jean Mineur, propriétaire du défunt restaurant Le Festival (lui-même faisant suite à une boutique de mode appartenant à Jacques Heim). Cela devait décourager toute procédure d’expropriation… Et c’est ainsi que sera érigé Centre Croisette pendant la décennie suivante sur ces sites respectifs (devenu le «17 Croisette»). L’agence, pendant les deux années affectées à la nouvelle construction, logea dans les locaux encore invendus du Parc Croisette. L’entrepreneur est Deromedi. 80 appartements au prix de début de 10 000 F/m2 puis 20 000 F quand les acheteurs affluèrent. La façade fut décidée en accord avec le bureau des « Bâtiments de France ». Architecte Jean Lizero avec M. Grandvaux architecte de Deromedi, dans le parfait alignement du Carlton. La construction avancée regrettable du Noga Hilton bouchera la vue des fenêtres à l’ouest.

ET : Voici une photographie envoyée par Irène Payan de la Vierge sur l’esplanade du Suquet ( voir juillet 2015). La qualité du matériau laisse penser qu’il s’agit d’une reconstitution, à suivre.

ET : Voici une photographie envoyée par Irène Payan de la Vierge sur l’esplanade du Suquet ( voir juillet 2015). La qualité du matériau laisse penser qu’il s’agit d’une reconstitution, à suivre.

ON NOUS COMMUNIQUE

Le 5 août, de 10h à 12h, visite du quartier Prado-République organisée par les Archives municipales.

Pour tous renseignements tel : 04 89 82 20 60.

Partager cet article

Repost 0
Published by mlr
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Pages

Liens